Routine santé

Travailler avec son horloge biologique

Dans notre société qui fonctionne 24 heures sur 24, beaucoup de personnes sont amenées à travailler la nuit.

Environ une personne sur sept travaille régulièrement la nuit !

Les soins de santé, les services de sécurité tels que la police et les pompiers, mais aussi les centres de distribution et les usines fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il s’agit non seulement d’équipes de nuit, mais aussi d’équipes matinales ou du soir.

Et pourtant, nous, les humains, sommes faits pour la régularité : nous sommes éveillés et actifs le jour et la nuit est consacrée au repos et à la récupération.

Travailler de manière irrégulière perturbe notre rythme interne, notre horloge biologique. Cela peut entraîner des troubles tels que la fatigue et des troubles de la concentration.

Vous pouvez même remarquer que vous êtes un peu de mauvaise humeur après un travail de nuit. Votre estomac et votre intestin souffrent également de cette irrégularité. Quelle est l’origine de ces plaintes et que pouvez-vous faire pour les réduire ?

La régularité dictée par notre rythme circadien

Le rythme circadien, c’est comme notre propre horloge biologique qui aide à réguler notre cycle veille-sommeil et d’autres fonctions corporelles importantes. C’est la façon dont notre corps nous dit “c‘est l’heure de se réveiller” ou “c’est l’heure d’aller au lit“. Ce rythme se réinitialise environ toutes les 24 heures et peut être influencé par des facteurs tels que la lumière du jour, la température et l’exercice physique.

Notre corps aime la routine, et notre intestin ne fait pas exception. En fait, les bactéries intestinales ont également leur propre rythme circadien, un peu comme leur propre horloge intestinale, qui aide à réguler les fonctions et les processus dans l’intestin.

Perturbation de l'horloge biologique

Le travail de nuit perturbe l’horloge biologique :

– Vous êtes éveillé et actif alors que vous devriez être endormi.

– vous êtes exposé à la lumière quand il devrait faire sombre.

– Vous mangez et buvez alors que votre digestion est au “repos”.

– Vous essayez de dormir pendant la journée.

Cela entraîne non seulement des problèmes à court terme, mais aussi un manque de sommeil, de la fatigue et des problèmes gastro-intestinaux. Cela peut poser des risques pour la santé à plus long terme, tels des maladies cardiovasculaires, le diabète, l’obésité …

Le rythme de la digestion

Votre système digestif n’est pas en phase avec le rythme jour et nuit. Nous savons aujourd’hui que certaines bactéries présentes dans l’intestin ont également un rythme jour/nuit.

Il n’est donc pas surprenant qu’une perturbation de votre rythme biologique soit plus susceptible de provoquer des problèmes gastro-intestinaux.

Tout d’abord, vous mangez à des heures où vos intestins sont au repos. Ce que vous mangez la nuit est souvent différent de ce que vous mangez la journée : un reste de repas du soir ou une collation rapide. Parfois, il n’y a pas d’heures fixes pour les repas et vous ne mangez que lorsque cela vous convient ou lorsque vous avez le temps.

Bref, de la nourriture qui ne convient pas et au mauvais moment !

Alors, que faire ? Le premier réflexe est de prendre soin de votre intestin.

Notre microbiote intestinal joue un rôle dans la communication entre l’intestin et le cerveau via le système nerveux entérique. Les neurotransmetteurs tels que la sérotonine produite dans l’intestin peuvent également influencer cette communication par l’intermédiaire du nerf vague. Le système intestin-cerveau est impliqué dans la régulation de l’humeur et du sommeil. Il est donc très important de prendre soin de notre intestin si nous voulons un sommeil de qualité ! Consultez nos conseils pour mieux dormir.