Bien-être

Bien vieillir : écoutez votre ventre

En vieillissant, il est possible que vous souffriez davantage de certains troubles intestinaux, notamment de perturbations du transit. Celles-ci peuvent avoir un impact majeur sur votre qualité de vie, et même vous empêcher de sortir de chez vous. Ne laissez pas cet inconfort vous gâcher la vie !

Une cause multifactorielle et pas seulement alimentaire

Les causes de perturbation du transit intestinal au cours du vieillissement sont diverses. Les symptômes courants tels que diarrhée, crampes d’estomac et constipation peuvent provenir d’une modification de vos habitudes alimentaires. Par exemple, de nombreuses personnes âgées indiquent qu’elles ont moins faim, et mangent donc automatiquement de plus petites portions.

Par ailleurs, les intestins peuvent devenir plus sensibles, et réagir plus fortement à l’ingestion de certains aliments. Par conséquent, les personnes âgées évitent spontanément certains aliments, risquant ainsi de créer une alimentation unilatérale et mauvaise pour la santé. Exemples : l’omission des fruits, des légumes crus, des céréales complètes… Il en résulte un apport trop faible en fibres, qui sont pourtant essentielles à la santé des intestins. Il est essentiel d’ajouter graduellement, chaque jour, des fibres à votre régime alimentaire. Par exemple sous la forme d’un gratin de légumes, d’un mélange de céréales complètes et de produits céréaliers raffinés comme les pâtes, de yaourts aux fruits frais…

Les seniors qui séjournent en maison de repos et de soins ou qui reçoivent leurs repas à domicile ont une alimentation différente. Ce changement peut également provoquer différents symptômes.

En outre, l’hydratation et l’activité physique sont essentielles. Le vieillissement s’accompagne d’une diminution de la sensation de soif, tandis que l’apport journalier recommandé reste inchangé. Il faut donc boire 1,5 l d’eau pour compenser la perte de liquides.
Sans surprise, les personnes âgées sont également moins actives physiquement, alors que l’exercice est important pour un bon transit. À cet égard, chaque geste compte !

La diversité du microbiote intestinal ou l’ensemble de bactéries intestinales diminue avec l’âge. L’équilibre entre les bonnes et les potentiellement mauvaises bactéries peut se rompre et provoquer ce que l’on appelle une dysbiose intestinale.

Outre l’eau, des boissons comme le thé, les infusions, le café et la soupe peuvent contribuer à maintenir une hydratation suffisante. N’oubliez pas de consommer assez de fibres, notamment présentes dans les fruits, les légumes et les céréales complètes.

Comme vous pouvez le voir, ces désagréments intestinaux peuvent avoir plusieurs causes. Mais comment pouvez-vous les combattre ?

Manger, boire et bouger : les 3 règles d’or

Vous souffrez de troubles intestinaux ? Ne restez pas les bras croisés ! Si vous ne pouvez pas vous attaquer à toutes les causes, vous pouvez malgré tout garder les 3 conseils suivants à l’esprit :

  • Buvez quotidiennement 1,5 l d’eau, soit 8 verres de 200 ml
  • Bougez autant que possible
  • Adoptez une alimentation variée

Conseils spécifiques en cas de constipation et de diarrhée

Vous avez plusieurs leviers à votre disposition pour réguler le transit intestinal. Ils sont évidemment alimentaires, mais pas seulement. Découvrez des changements de style de vie pour un bien-être intestinal retrouvé.

Conseils en cas de constipation  & Conseils en cas de diarrhée  

Si les symptômes persistent, il est conseillé de demander conseil à votre médecin traitant ou à un(e) diététicien(ne)